1/ Pour ne pas avoir de chiots :

La stérilisation chirurgicale est la technique de contraception la moins onéreuse à long terme. Evidemment, contrairement à la stérilisation chimique, l’ovariectomie est définitive, il est impossible de faire reproduire une chienne stérilisée !!!

2/ En prévention de certaines maladies :

Contrairement à une idée reçue, l’idéal est de faire stériliser sa chienne AVANT ses premières chaleurs. De cette façon, la probabilité qu’apparaissent des tumeurs mammaires est considérablement réduite : diminution de 99% de la probabilité d’apparition de ce type de tumeur, contre seulement 80% si la stérilisation se pratique après les premières chaleurs.
La stérilisation prévient aussi les maladies du tractus génital : infection de l’utérus (endométrite) et pyomètre, tumeurs et kystes ovariens…
La chienne ne sera plus non plus sujette aux lactations nerveuses.

3/ Pour des réaisons comportementales :

Une chienne stérilisée n’a plus de comportement reproducteur, elle ne fugue plus à la recherche d’un mâle, elle n’attire plus les mâles et bien sûr, elle n’a plus de pertes de sang.
De même, une fois stérilisée, la chienne ne développe plus de grossesses nerveuses et n’a plus tous les comportements étranges qui y sont associés.

4/ Comme traitement de certaines maladies :

La stérilisation est souvent le traitement de choix de certaines maladies du tractus reproducteurs comme les infections ou les tumeurs utérines, les tumeurs ovariennes… Malheureusement, ces interventions se pratiquent souvent en urgence, sur des chiennes malades, voire moribondes. Elles sont donc beaucoup plus compliquées et plus risquées que les chirurgies classiques de prévention.
Un inconvénient tout de même à la stérilisation : le risque de prise de poids.
Ce risque est limité si l’opération se pratique avant les premières chaleurs. Par la suite, le risque est bien réel, mais des aliments ont été spécialement étudiés pour prévenir cet inconvénient.

Comment se déroule l’intervantion à la clinique vétérinaire VetosAlpilles ?

Vous nous déposez votre chienne, à jeun, le matin de l’intervention. Un bilan sanguin facultatif sera systématiquement proposé afin de sécuriser l’anesthésie de votre compagnon.
Un cathéter et une perfusion seront posés puis une prise en charge de la douleur par des morphiniques sera instaurée . La chirurgie se déroulera sous anesthésie gazeuse , tout comme en médecine humaine nous utilisons d’ailleurs les mêmes produits inhalés. L’acte opératoire dure en moyenne 45 minutes, et sera systématiquement réalisé par le Dr Sevette, ancien assistant de chirurgie à l’école vétérinaire de Lyon . La chirurgie se déroulant dans des conditions d’hygiène très strictes, de ce fait aucun antibiotique n’est injecté ou utilisé à la sortie de votre compagnon.Nous l’opérons dans la matinée et nous surveillons son réveil jusqu’au soir, où vous viendrez la chercher.

A la maison, dès le soir même votre compagnon pourra manger et vous devez simplement lui donner des anti-douleurs pendant quelques jours.
Nous la revoyons normalement après 4-5 jours pour contrôler la cicatrice et 10 jours plus tard pour retirer les fils.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations,
L’équipe de VetosAlpilles